ONFPP

Evènements

Janvier 2014
M T W T F S S
« Dec   Fev »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
👍 Newsletter

Souscrivez pour recevoir nos dernières infos

AUTONOMISATION DES FEMMES

Ce 19 juin, Lansana KOMARA nouveau ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle, de l’emploi et du travail en compagnie des directeurs généraux de l’agence guinéenne pour la promotion de l’emploi AGUIPE et de l’office national de formation et de perfectionnement professionnels ONFPP, s’est rendu à l’intérieur du pays. Objectif échanger avec les groupements de femmes qui ont bénéficié de l’accompagnement de l’ONFPP à travers son programme intitulé : Le programme d’appui à l’autonomisation des femmes en milieu rural et périurbain par la formation et l’apprentissage afin Ce marathon de monsieur Lansana KOMARA a commencé par la ville de Kindia. Là, il a été accueilli par des ovations nourries du groupement des femmes de Kindia à l’heure siège au quartier Tafory.Prenant la parole, le porte parle de ses femmes formées en technique de saponification a exprimé le souci du groupement qui se résume à : la construction d’un hangar et la poursuivre de la formation. Le message est tombé dans de bonnes oreilles.

Même tonalité à Faranah. Après cette ville, direction Kissidougou. Dans cette ville, Lansana komara s’est entretenu avec toutes les autorités et un groupement féminin. Tout d’abord, le doyen des sages de Kissidougou, kissi kaba keita. Au doyen et à son entourage, le ministre a dit qu’il est venu saluer et demander des bénédictions pour la réussite de la mission qui lui est confiée par son champion Pr Alpha CONDE président de la République chef de l’Etat. Pour sa part, e doyen a salué cette initiative de son hôte avant de lui faire part de certaines de ses préoccupations à savoir : « Avoir une école professionnelle à Kissidougou. Il précisera par la suite : Il y’a beaucoup de collège et lycée à kissidougou. Tous nos enfants ne pourront pas aller à l’université. Certains veulent se limiter à la classe de 10eme année et continuer dans les écoles professionnelles. Mais hélas, nous n’en avons pas pour le moment. Donc, nous souhaitons que vous ayez comme priorité dans votre porte feuille. »

Le directeur général de l’agence guinéenne pour la promotion de l’emploi natif de la localité Sekouba MAra a répondu sur place la préoccupation du doyen en disant ceux-ci : « Il y’a un financement qui est déjà obtenu auprès du fonds saoudien par l’ancien ministre Damantang Albert CAMARA pour la construction d’une école technique ici. Les études de faisabilités sont bouclées. »Après cette visite de courtoisie, Lansana KOMARA et sa suite se sont rendus au quartier Dar –Es Salam après le siège local du RPG arc-en-ciel à Hermakono où il a conféré avec les responsables et militants du parti. Au quartier Dar –Es Salam, le ministre s’est entretenu avec les femmes de la coopérative des femmes rurales pour l’agriculture, a souveraineté alimentaire et le développement COFRASAD. Selon madame Fanta CONDE, la secrétaire générale cette plate forme a été créée par les membres de l’association guinéenne pour l’allègement des charges féminines AGACFEM.Elle enchaine avec les préoccupations du moment. « Le président nous a offert un puits qui n’est toujours pas opérationnel. Nous voulons votre appui pour l’achever afin de faciliter la transformation de nos produits. En plus un tunnel pour leur séchage. » Dans son allocution, Lansana KOMARA a dit qu’il a pris bonne note et a promis de rencontrer son homologue de la coopération internationale et intégration africaine Djéné KEITA pour qu’ensemble ils trouvent des solutions de financement.

Après Kissidougou, le ministre et sa suite ont posé leurs valises à N’zérékoré.Là où ils ont été accueilli par un bain de foule sortie au grand jour.