Onfpp guinée

Evènements

Janvier 2014
M T W T F S S
« Dec   Fev »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  
👍 Newsletter

Souscrivez pour recevoir nos dernières infos

PROMODAP

PRESENTATION

Depuis sa création en 1986, l’ONFPP a réalisé plusieurs actions dans le cadre du mandat que lui a assigné le Gouvernement.

Parmi ces actions, il faut retenir entre autres :

  • L’Enquête sur l’Apprentissage à Conakry réalisée avec l’assistance financière d’une ONG Allemande (Fondation Friedrich Ebert).

Cette enquête a permis une meilleure appréhension du monde de l’apprentissage traditionnel, en tant que principale structure de formation professionnelle dans le pays (Plus de 400.000 jeunes se réclament de ce système de formation dans les ateliers artisanaux de Conakry).

La conséquence majeure de cette enquête a été la mise en place du Projet de Modernisation de l’Apprentissage (PROMODAP) à travers le système de formation dual.

Avec l’assistance technique et financière de la GTZ, le système dual a formé entre 2000 et 2005 plus de 400 jeunes apprentis en Menuiserie, en Métallerie et en Mécanique Automobile sur les sites de Conakry et de Labé.

L’ONFPP se réjouit de la réussite de cette phase expérimentale qui a permis l’insertion de plus de 80 % des diplômés dans les sociétés minières et dans l’auto emploi.

Véritable outil de réforme et de modernisation de l’apprentissage traditionnel, le mot « dual » signifie qu’il y a deux lieux de formation. La formation se déroule dans les ateliers et au Centre de Formation Professionnel (CFP).

Dans la pratique, le jeune qui désire apprendre un métier est en même temps apprenti chez son maître et élève au CFP. Il passe les 2/3 de son temps dans l’atelier et 1/3 au CFP où il suit les cours pratiques et théoriques en tant qu’élève. Son maître a ainsi la charge de le former de façon systématique dans la pratique du métier.

Des cours d’ordre général comme le français, le dessin technique, les maths appliquées, l’hygiène et la sécurité du travail, la protection de l’environnement, l’Instruction Civique et d’autres modules supplémentaires sont dispensés pour assurer à l’apprenti une base solide pour son avenir d’artisan et de citoyen.

L’objectif de l’apprentissage dans ce système dual est de fournir une main-d’œuvre qualifiée et de préparer un meilleur avenir professionnel aux apprentis du secteur informel.

ACQUIS DU PROMODAP

Malgré les difficultés de départ, le PROMODAP peut se féliciter du bilan réalisé, dont les résultats marquants sont les suivants :

1. Les programmes de formations dual sont élaborés en menuiserie, en métallerie et en mécanique automobile avec la collaboration des commissions consultatives de la formation professionnelle et de l’apprentissage, appuyées par des cadres spécialistes en élaboration des programmes ;

2. Les structures d’encadrement sont en place ;

3. La collaboration entre les différents partenaires, notamment les maîtres d’apprentissages et les centres de formations professionnelle existe ;

4. Les filières à haute intensité d’emploi sont établies et fonctionnelles ;

5. Les maîtres d’apprentissage, les professeurs de CFP et le personnel d’encadrement de l’ONFPP sont formés à l’identification des compétences et au suivi-évaluation du système dual ;

6. L’appropriation de la méthode duale par les maîtres artisans, les professeurs du CFP dans une synergie d’actions concrètes ;

7. La qualification professionnelle de plus de 400 jeunes apprentis recrutés formés et certifiés par le système dual en menuiserie, en métallerie et en mécanique automobile sur les 2 sites (Conakry et Labé).

Les résultats de cette formation se sont traduits par l’insertion professionnelle de 80% des bénéficiaires dans les Sociétés Minières et grâce à la formation GERME d’autres ont créé leurs propres entreprises.

PERSPECTIVES DU PROMODAP

Le PROMODAP a parachevé la phase d’essai depuis le 31 Décembre 2005, et entend entamer sa phase de développement. A cette fin, les actions suivantes doivent être menées :

1. Poursuite de l’élaboration de programmes en formation dual avec l’assistance de l’équipe de la DNDPPE ;

2. Mise en place d’une équipe stable de pilotage du projet ;

3. Mise en place des cadres de concertation du projet à tous les niveaux (local, régional et national) ;

4. Rédaction et adoption des textes juridiques régissant la modernisation de l’apprentissage ;

5. Création et équipement d’un centre de documentation devant regrouper et multiplier les moyens didactiques nécessaires au développement du Projet ;

6. Renforcement de la capacité d’intervention de l’équipe du projet.

L’ONFPP jusque-là absent sur l’ensemble du territoire national envisage de s’implanter d’ici 2016 dans les principales régions du pays (Beyla, Kindia, Labé, Boké, Kankan, N’Zérékoré…).

L’avenir du PROMODAP ne peut être assuré que par une implication réelle des bailleurs de fonds, notamment la Banque Mondiale, le BIT, l’AFP, le PNUD, la GIZ, l’union Européenne et autres partenaires de développement. L’ONFPP qui sert de base logistique, technique et financière du Projet a déjà démontré l’importance de sa contribution.